Padan

Publié le par Rico

Le choc de l'Asie avec la découverte de Hong Kong, l'aperçu de Manille et les excités des Boat-Ride c'est un peu trop...Depuis 4 mois que je cavale partout, une pause s'impose !


Pour Lilia c'est pareil, la fête au Costa Rica, 3 jours à New York, un coup de stress à Hong Kong, la caillante dans les rizières et son infection.....


On décide d'aller passer quelques jours à Padan, une île resort au milieu de l'océan ! Sur le chemin on fait une première pause à Puerto Galera puis à Sablayan. Voici quelques photos prises sur le trajet :

 

P1060443P1040341

P1040342

P1060445

P1060456

P1060451

P1060453

P1060462

P1060479

P1060483

 

La ville de Sablayan est accueillante. Tous les gens nous disent bonjour. Les filles et les gays (très nombreux aux Philippines) sont folles de moi, elles me demandent mon prénom ou disent : "I like !". Lilia se fait mater de haut en bas pas les hommes de 7 à 77 ans. Les enfants sont marrants, ils sont tout excités de voir des touristes.


Le marché de Sablayan est sympa. On peut y acheter patisseries, fruits et légumes, viandes mais surtout des poissons frais, voire très frais, il y en a des encore vivants sur les étals ! On achète un vivaneau (poisson de 1ère classe) à 3 euros, afin que le cuisto de l'hôtel nous le cuisine.

 

P1060647

P1060649

P1060491

P1060643

 

Ici les trajets se font essentiellement en tricycle, parfois les gosses essayent de monter à 9 dessus (+ le chauffeur), parfois ça le fait,d'autres fois, ils finissent par être obligés de prendre 2 tricyles....Sur la vidéo ils n'arrivent qu'à monter à 7 (+ le chauffeur).


P1060651

P1060655

 

 

 

Après une nouvelle nuit agitée, on part sur l'île de Padan, accompagnés de Michel et Francette, deux Français retraités, rencontrés dans le bus. Le bateau est minuscule, le moteur se démarre avec une corde. L'accélérateur est une autre corde. Et le gouvernail assez symbolique. Le moteur fait un bouquant du diable, je pense sérieusement que le capitaine est sourd !



 

 

Sur le trajet on longe un village de pêcheurs, on croise pas mal de bateaux de pêcheurs (tiens donc !) et même des pêcheurs (dingue, OK) qui portent des gros thons !

  P1060640

P1060515P1060526

 

Arrivés sur l'île, le personnel est au ralenti,  je fonce à l'eau pour découvrir les fonds marins : en deux minutes j'en prends pleins les yeux !!!


L'îles se compose d'une superbe grande plage de sable blanc (fin comme un matelas philippin), de rochers, et de pampa.

 

P1060567

P1060618

P1060608

P1060607

P1060601

P1060594

 

Il y a une dizaine de bungalows familiaux et une dizaine de bungalows économiques. Tout est plein, on nous case dans la chambre parentale d'un bungalow plutôt sympa, ça change de tout ce que j'ai pu voir depuis le début du voyage ! Côté salle de bain, il n'y a pas d'eau douce, seulement de l'eau plus salé que l'eau de mer. Tous les soirs deux gasiers nous amènent quand même un bidon d'eau douce... A part les bungalows, il ya juste un resto, un bar et un dive center : repos garanti ! (si ce n'est quelques petites araignees...)

 

P1060549P1060532P1060535P1060531P1060562

 

 


 

On passe notre temps dans l'eau : les coraux sont superbes, les poissons nombreux, un serpent de mer très vénimeux passe à moins de deux mètres de nous, il y a beaucoup de tortues qui viennent s'alimenter sur les herbiers de l"île. Pendant ma dernière baignade, j'en vois quatre en une demi-heure dont une énorme. Voici quelques photos des poissons qu'on a pu observer (trouvez l'intrus) :

 

P1060609P1060610P1060611P1060612P1060613P1060575P1060614P1060615P1060616P1060617

 

Ah oui, j'oubliais il y avait aussi une cabane un peu spéciale sur l'île...

 

 


 

 

A part le personnel de l'île, il n'y a que des touristes, dont pas mal de français. On entend parler français haut et fort pendant les repas...ça fait bizarre ! On part de l'île reposés et bronzés (red back for me), prêt à faire le tour du monde !

 


 

On a bien fait de se reposer car ici, se ballader d'île en île requiert du temps et beaucoup de patience : il n'y a pas de correspondance entre les bus et encore moins avec les bateaux qui partent uniquement le matin quand ils ne sont pas tout simplement annulés...On passe deux jours entre bus, van, tricyles, ferry et bangkas, vive les transports.

 

P1060657

P1060688

P1060689

 

A San José, je fais la connaissance avec des pêcheurs avec qui je remonte les filets à terre, ça fait du bien de retrouver des Philippins !

 

P1060666P1060669P1060671P1060668P1060675

Publié dans Philippines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

yeah man !
Donc tu améliore ton chinesenglish, au moins vous pouvez communiquer.
C'est ça qu'est bon l'aventure ... et comme tu dis se souvenir ou tu es passé. mdr


Répondre
R


what ou wat ?



B

mdr michel et francette aux philippines. Ça à l'air bien cool la bas !
Vous vous en sortez avec la langue ou seulement avec l'anglais ?
et n'oubliez pas ce que dise les sages : “Le vrai voyageur ne sait pas où il va.”


Répondre
R


le probleme de la langue ici cest quil y en a autant que d'ile....le deuxieme probleme, mais celui la il est partout,  cest que des quon connait deux mots les gens croient qu'on parle
couramment....a part ca ils parlent tous anglais meme les tout petits !


Pour le voyageur, la on est en plein dedans, on ne savait pas ou allerm on ne sait pas trop ou on va.....l'important c'est qu'on sait ou on est alle !



D

Comment va depuis notre rencontre dans le bus ?


Répondre
R


tres bien, je trouve que tu as pris de bonnes couleurs !



N

elles sont belles tes tortues!
les gens font beaucoup la sieste.
il est bien fait ton intrus!
bises
noe


Répondre